Au sud des nuages

2019-06-08    Views  19


Luo Mingjun est née en 1963 à Nanchong (Sichuan, Chine). Elle vit et travaille à Bienne.  

Formée auprès de lʼAcadémie des Beaux Arts du Hunan (Chine) sa vie est jalonnée dʼévénements fondamentaux qui marqueront profondément sa recherche artistique. 

Mingjun a été une des premières femmes de la Chine communiste à emprunter avec détermination la voie de lʼart contemporain. Devenue alors assistante à lʼAcadémie, elle 

sera attirée, comme beaucoup de jeunes intellectuels de lʼépoque, par les mouvements idéologiques innovateurs et révolutionnaires qui caractérisent la Chine de la réforme de 

Deng Xiaoping de la fin des années 80.  

En 1986, lors dʼun voyage dʼun groupe dʼartistes désireux de parcourir les étapes de la Longue Marche de lʼarmée communiste, Mingjun rencontrera par hasard sur son chemin 

son futur mari et décidera de le suivre en Europe. Cʼest en Suisse Romande que le nouveau cours de sa vie connaîtra un tournant existentiel et émotionnel marqué par le 

contraste entre la terre dʼorigine et le contexte occidental qui lʼaccueille.  

“Suis-je une artiste chinoise ou suis-je une artiste suisse? Suis-je une femme chinoise ou suis- je une femme suisse?” Mingjun tente de répondre à cette question à travers sa 

recherche visuelle. Sa production se caractérise par une interrogation constante sur son identité et sur sa manière dʼêtre dans le monde.  

Lʼartiste sʼinspire dʼanciennes photographies quʼelle observe attentivement et qui sont ensuite dessinées à la mine de plomb sur papier,retranscrites sur toile au moyen de la 

technique de la peinture à lʼhuile ou dessinées sur la pierre lithographique.  

Ces images déclenchent un lien avec un moment précis appartenant au passé envolé, ce qui a été immortalisé par le cliché est exhumé et retourne à la vie à travers sa 

démarche artistique. Les thèmes des œuvres sʼinspirent dʼune vie et dʼune jeunesse disparues, mais aussi de moments récents, vécus dans les rues fourmillantes des 

mégalopoles chinoises.  Les voyages d'aujourd'hui dans sa terre natale permettent à Luo Mingjun dʼobserver la réalité avec un regard nouveau, des moments de lʼhistoire 

présente dialoguent avec le passé.  

Lʼart de Mingjun nʼest pas une simple transcription de lʼimage au sein dʼun espace limité, dʼun ensemble de traits et de signes, mais un champ de forces qui émergent entre vides 

et pleins. Lʼénergie libérée par ces équilibres subtils fait sʼécouler le temps à travers lʼalternance des contrastes donnant une peinture vivante et un art proche de la vie.  

 

Clarisssa Chiaese